Lectures Françaises

Réinformation, analyse et décryptage de l'actualité

Le roi n’est mort qu’une fois (1)

ByVincent Chabrol

Jan 22, 2022
Le roi n'est mort qu'une fois

Ce n’est pas seulement la personne physique du roi Louis XVI qui a été exécutée le 21 janvier 1793, mais surtout la personne morale du roi.

Cette personne morale du roi qui, en monarchie, ne meurt jamais, et se confond avec chaque personne physique désignée par la loi de succession et consacrée par l’onction de Reims. D’où l’adage, traduisant cette loi de continuité : « le roi est mort, vive le roi ! »

C’est cela que les conventionnels ont voulu faire mourir. D’autant plus sûrement qu’ils avaient concrètement expérimenté à quel point la tradition monarchique était incompatible avec la Révolution qu’ils avaient fait naître dans les Loges avant que de la voir triompher sur les bans de la Constituante et de la Législative et sur le pavé de Paris.

Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les conventionnels les plus cohérents, au premier rang desquels Robespierre, étaient hostiles à l’idée même d’un procès de « Louis Capet » : « Si Louis peut être encore l’objet d’un procès, Louis peut être absous. Il peut être innocent. Que dis-je ? il est présumé l’être jusqu’à ce qu’il soit jugé. Mais si Louis est présumé innocent, que devient la Révolution ? N’est-elle pas encore incertaine et douteuse ? » s’exclamait l’Incorruptible à la tribune de la Convention, le 3 décembre 1792. Son comparse Saint-Just n’avait-t-il pas déjà tout résumé en cette même assemblée le 13 novembre précédent : « Cet homme doit régner ou mourir » ?

Les Illuminés de Bavière, quelques années auparavant, avaient-ils décrété autre chose ?

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]