Lectures Françaises

Réinformation, analyse et décryptage de l'actualité

La guerre des Le Pen (histoire sans fin)

ByVincent Chabrol

Fév 7, 2022
L'actualité en bref

Jean-Marie Le Pen a tenu à préciser sur LCI le 30 janvier que malgré, sa « sympathie » pour Éric Zemmour, il estimait qu’un ralliement de Marion à ce dernier serait « choquant » et que, pour sa part, il continuait à soutenir sa fille Marine :

« Bien sûr, je soutiens ma fille qui est la candidate du Rassemblement national. C’est assez normal. »

Mais apparemment ni la piété filiale, ni la reconnaissance n’étouffent Marine qui, dans son entreprise de diabolisation de son concurrent, n’hésite pas à l’amalgamer à un père qu’elle semble ne pouvoir s’empêcher de flétrir :

« Zemmour reproduit précisément les erreurs de Jean-Marie Le Pen qui faisait parfois des provocations pour le plaisir de provoquer, pas pour faire avancer une idée. » (Entretien accordé à Causeur, le 2 février.)

Manifestement piqué au vif, Jean-Marie Le Pen réplique dans Le Journal du dimanche, le 6 février. Au sujet des récents ralliements à Zemmour en provenance du Rassemblement, le Menhir délivre un diagnostic sans complaisance :

« Elle [c’est-à-dire Marine Le Pen] n’écoute personne. Je suis beaucoup plus souple qu’elle. Elle a écarté beaucoup de militants, des amis de Marion. C’est une écarteuse, plus efficace dans l’éjection que dans le recrutement. »

Quant à Zemmour, c’est lui qui, aux yeux de Jean-Marie Le Pen, relève les fondamentaux de la droite nationale mis au rencart par Marine :

« Zemmour, je l’aime beaucoup. Il remet mes idées dans la campagne. »

En attendant, Marion Maréchal garde le silence.

Affaire à suivre…

Vincent CHABROL

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]