Lectures Françaises

Réinformation, analyse et décryptage de l'actualité

La « Marseillaise » est maçonnique

ByJérôme Seguin

Fév 16, 2022
La marseillaise est maconnique

Une étude historique parue sur le blog de La Charte de Fontevrault et du royalisme providentialiste apporte la preuve que « La Marseillaise a été commandée par un illuminati et composée par un franc-maçon ». Il est exposé très clairement que le maire de Strasbourg, le baron Philippe-Frédéric de Dietrich, en 1791, était un franc-maçon notoire, membre de la Loge de la Candeur et affilié à la secte des illuminati, connue sous le nom des Illuminés de Bavière. Il a demandé au jeune capitaine du génie, en garnison à Strasbourg, Rouget de l’Isle, de composer un hymne pour encourager les soldats mobilisés à la suite de la déclaration de guerre à l’empereur d’Autriche, ce fut fait très promptement, dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, sous le titre de « Chant de guerre pour l’armée du Rhin ». Comme de bien entendu, ce dernier était lui aussi franc-maçon, à la loge Les Frères Discrets, de Charleville, issu d’une famille dont plusieurs membres siégeaient en loges.

« Pour la postérité, ajoute l’auteur de ce récit historique, le souvenir de Rouget de l’Isle a été taillé dans la pierre brute dans sa ville natale de Lons-le-Saunier, par un franc-maçon de la loge Alsace-Lorraine, le célèbre statuaire Bartholdi [1], père de la “Liberté éclairant le monde”, dite Statue de la Liberté, dominant le port de New York, aux États-Unis ».

[1] – Voir la bonne notice rédigée à son sujet par Henri Servien dans notre no 517 (mai 2000).

Jérôme SEGUIN

La lecture de cet article extrait du numéro 777 (janvier 2022) de Lectures Françaises vous est offerte en intégralité. Pour découvrir le  sommaire du numéro et le commander, c’est ICI !

Découvrez nos offres d’abonnement

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]