22 juillet 2017

Trump : «Je suis pro-life»

Par Lectures Francaises

Trump ne nous a pas trompés. Il suffit de voir les nominations des quinze premiers jours de son gouvernement.

Lu pour vous dans les Cahiers Saint-Raphael

⇒ La quasi-totalité des membres du gouvernement fédéral est en faveur de la vie et opposée à l’avortement

⇒ Trump a signé la suppression des subventions Fédérales à Planned Parenthood (planning familial) et a rendu aux différents Etats le droit de de faire de même. Le projet de loi a été approuvé par le congrès et le Sénat. Toutefois Trump a fait une déclaration le 8 février selon laquelle il affirme rendre les subventions à Planned Parenthood si cet organisme accepte d’arrêter les avortements : fin de non-recevoir…

⇒ Réinstallation de la Mexico City Policy mise en place par Reagan en 1984. Elle supprime toute aide aux organisations internationales soutenant l’avortement, impliquées dans les avortements ou les pratiquant mais aussi les organisations dites de planning qui sont des relais vers l’avortement au nom des Health Care (soins de santé). Cette politique anti-avortement avait été supprimée par Obama. Planned Parenthood perd 80 millions de $. Cela concerne aussi Marie Stopes international.

⇒ Annulation des lignes directrices pour des étudiants et écoliers permettant l’usage de douches salles de bain toilettes mixtes. Ainsi que les toilettes transgenres. Cela avait été institué par Obama au nom de son opposition à une discrétion basée sur le sexe. Ce guide menaçait d’ailleurs les Etats qui refusaient de s’y soumettre. Il faut y voir notamment l’influence de Betsy Devos qui est ministre de l’Education Nationale et a toujours défendu et aidé les écoles religieuses.

⇒ Nikki Haley représente les États-Unis à l’ONU. Elle est connue pour ses convictions en faveur de la vie.

⇒ Nomination à la Cour suprême, de Neil Gorsuch qui défend la Constitution de l’union américaine de 1787. Il n’y est mentionné nullement le mariage gay, l’avortement, l’euthanasie.

Discours de Kellyane Conway à la Marche pour la Vie 2017, Washington DC.

Discours de Kellyane Conway à la Marche pour la Vie 2017, Washington DC.

⇒ Soutien à la Marche pour la vie de Washington auquel a pris la parole le vice-président Pence ainsi que le chef de campagne Kellyanne Conway conseillère de Trump. Et sa directrice de campagne. Il a rassemblé des centaines milliers de participants. Pence dans son discours a lancé aux participants : « La vie est de nouveau en train de gagner en Amérique. Vous avez mon plein appui ». Kellyane Conway a enthousiasmé la foule en lançant : « Une aurore nouvelle est en train de naître sur l’Amérique. »

⇒ Coupe sombre dans l’aide aux Etats qui défendent le programme des Droits sexuels. Obama voulait couper toute subvention aux Etats qui refusaient l’avortement.

⇒ Suppression prévue des subventions aux organismes de l’ONU soutenant les «droits sexuels». Un saupoudrage de 600.000 millions de dollars. Mais il entend globalement réduire les subventions de l’ONU à hauteur de 8 milliards par an.

⇒ Coupes sombres à tous les Etats de l’Union et le budget fédéral des pays soutenant les «soins sexuels» et fait les avortements. Une partie étant par ailleurs attribuée par le budget fédéral.

⇒ Suppression des subventions à l’organisme onusien UNFPA United Nation for Population Aid qui subventionne les avortements dans les pays du Tiers monde et notamment ceux qui en Chine sont effectués de force contre la volonté des mamans dans le cadre de la politique « un enfant » qui subsiste partiellement.

⇒ Le Gender office, bureau de promotion de thèses LGBT et des « droits sexuel » dans le monde arabe et africain avait été créé par Obama. Son financement de de 240 millions de dollars a été supprimé.

⇒ En avril Trump a nommé au Bureau des droits civils dépendant du Département de la santé, Roger Severino connu pour ses positions en faveur la défense de la famille et son opposition à LGBT.

⇒ A ce même département de la santé (Department of Health and Human Services), il a nommé une jeune femme du nom de Charmaine Yoest qui a présidé l’un des mouvements anti avortement les plus connus du nom Americans United for Life. Elle remplace à ce poste un dénommé Kevin Griffis nommé récemment vice-président de la communication de Planned Parenthood (planning familial), qui fait une grande partie des avortements aux Etats-Unis.

⇒ Vote du Sénat nommant à la Cour Suprême du juge Gorsuch considéré comme «pro-vie» et opposé à l’euthanasie.

⇒ Rétablissement de la liberté de consciences des entreprises et des institutions religieuses obligées de payer des cotisations sociales incluant l’avortement et la pilule abortive.

⇒ Nous avons donné dans le Cahiers Saint Raphaël précédent la liste des ministres et secrétaires d’État nommés par Trump. Ils sont tous des opposants à l’avortement et à la diffusion du gender. Une autre nomination est celle de Secrétaire aux Armées. C’est un chrétien du Tea Party du nom de Mark Green qui remplacera un homosexuel du nom d’Eric Fanning (Lifesitenews, 15/04/2017). Enfin, pour superviser le programme national concernant la famille a été nommée Teresa Manning, une juriste militante pro-vie (Lifenews, 01/05/2017).

Est au programme l’abrogation de la mesure Obama pour les entreprises de l’État fédéral d’embaucher un quota d’homosexuels ; en fait la possibilité de refuser une place dans l’administration à un homosexuel qui postule une activité incompatible avec son état. Imaginons par exemple un homosexuel dans une école publique de garçons. Est en discussion aussi le droit de rejeter certains types de services comme celui des pâtissier obligés de faire des gâteaux de mariage pour homosexuels au nom de la liberté de conscience. Trump envisage aussi d’interdire l’avortement.

Cahiers Saint-Raphael n°127, juin 2017

I-Moyenne-23697-la-place-de-donald-trump-dans-l-histoire-ce-que-personne-ne-sait.netI-Moyenne-22810-le-crime-contre-dieu.netI-Moyenne-23199-trump-pour-le-meilleur-et-pour-le-pire.net