6 juillet 2017

Vers un CDI de projet

Par Lectures Francaises

Le maire de Neuilly-sur-Seine plaide depuis un moment en faveur d’un assouplissement des contrats à durée indéterminée.

Lu pour vous dans Les 4 vérités hebdo

Je me félicite que le gouvernement s’inspire d’amendements que j’avais déposés en avril 2016 pour assouplir les contrats à durée indéterminée (CDI).

Les « contrats de chantier » envisagés par le Premier ministre dans sa réforme du Code du travail sont, en effet, assez proches de mes amendements d’avril 2016.

Voici ce que j’écrivais, à l’époque, dans les exposés des motifs de ces amendements :
« Le présent amendement vise à confirmer le contrat à durée indéterminée comme forme normale et générale de la relation de travail. Il supprime le contrat à durée déterminée, mais instaure un contrat à durée indéterminée relatif à une mission particulière dont la durée n’est pas connue précisément au moment de la signature du contrat. Les modalités de fin de contrat sont définies à l’avance, entre l’employeur et le salarié. »

« Le présent amendement vise à créer un contrat d’intermittence qui est un contrat à durée indéterminée permettant une sécurisation pour le salarié et l’entreprise portant sur des périodes définies au cours de l’année. Certains métiers font appel à des saisonniers pour faire face à un surcroît d’activité sur deux ou trois mois de l’année. Ce contrat permettra de lier l’entreprise et le salarié sur une durée indéterminée mais uniquement pour des périodes définies dans l’année. »

Jean-Christophe Fromantin
Maire de Neuilly-sur-Seine

Les 4 vérités hebdo n°1100 du 30 juin 2017.

I-Moyenne-22565-les-cinq-stades-de-l-effondrement.netI-Moyenne-23129-vaincre-le-chomage.netI-Moyenne-31133-le-bon-travail-precede-de-testament-d-inventeur.net