Home Revue de presse Un fils caché d’Emmanuel Macron ?

Un fils caché d’Emmanuel Macron ?

0
Un fils caché d’Emmanuel Macron ?
<center>La fine équipe : Paul Duan et Thomas Cazenave</center>

Au travers de ses nouvelles recrues le président Macron espère vaincre les courbes du chômage par l’utilisation d’algorithmes.

Lu pour vous dans Minute

Début 2016, Emmanuel Macron, qui est encore ministre de l’Economie, s’envole pour les Etats-Unis. Après être allé au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas pour un coût qui a préoccupé l’Inspection générale des finances, il se rend, le 8 janvier, dans la Silicon Valley, où il rencontre des exilés français, ambassadeurs du savoir-faire national : « La France est fière de ses entrepreneurs du secteur des nouvelles technologies. Elle a besoin d’eux et toute sa politique vise à leur faciliter la tâche, et non pas à leur créer des obstacles. »
A cette occasion, il serre la louche d’un jeune et sympathique entrepreneur, Paul Duan. Et, enthousiasmé, il twitte immédiatement sa joie d’avoir rencontré un brillant élément proposant une « utilisation raisonnée du Big Data au service du collectif ». C’est-à-dire proposant le recours aux algorithmes pour inverser la courbe du chômage.
Au sein du gouvernement, le message de Macron est reçu cinq sur cinq. Voilà plusieurs mois que Paul Duan est en négociations avec Pôle Emploi. Ça traîne. Ça ne traînera plus. Au ministère du Travail, Myriam El Khomri donne des ordres. Le 21 janvier, soit moins de deux semaines après le voyage transatlantique de Macron, Pôle Emploi, représenté par son directeur général-adjoint, Thomas Cazenave, et l’ONG fondée par Paul Duan signent un partenariat que ce dernier qualifie d’« historique » et qui accouchera, en novembre, de Bob-emploi.fr (dont les frais de maternité s’élèvent à 800 000 euros, payés par l’Etat et des mécènes).
« Notre action est citoyenne, pas politique » précise Duan. Vraiment ? Invité sur Europe 1 pour expliquer sa martingale d’algorithmes destinée à vaincre le chômage, Paul Duan a souligné que, dans cette aventure, « les politiques ont été extrêmement larges d’esprit ».
Emmanuel Macron, qui l’aurait repéré quasiment par hasard dans la Silicon Valley —faux, ils s’étaient déjà rencontrés ! —, Myriam El Khomri (qui, selon le Figaro a « des trémolos dans la voix » quand elle parle de lui), et François Hollande, qui lui a remis le prix de la fondation « La France s’engage », qui finance les entrepreneurs audacieux. Et sur Europe 1, sûr de lui, Paul Duan a assuré que le Big Data pourra rapidement faire baisser le chômage de 10%. Chiche!
En attendant de voir, s’il est un qui n’est pas « en recherche d’emploi », c’est bien Thomas Cazenave. février 2016, quelques jours après la signature du contrat avec la société de Paul Duan, il a quitté Pôle Emploi. Pour devenir directeur de cabinet adjoint… d’Emmanuel Macron au ministère de l’Economie. Et dix mois plus tard, François Hollande le faisait secrétaire général adjoint de l’Elysée ! Sacrée ascension ! Son rôle auprès du nouveau président n’est pas encore fixé mais il devrait être de premier plan ; l’an dernier, c’est Macron soi-même qui avait préfacé son ouvrage intitulé… L’Etat en mode start-up (éd. Eyrolles).
Finalement, la seule question est de savoir qui, de Cazenave ou de Duan, sera le premier à devenir ministre. Pour « inverser la courbe du chômage » à coups d’algorithmes…

P.T.

Minute n°2824 du 31 mai 2017

I-Moyenne-17331-de-la-finance-folle-au-chomage-pour-tous-notre-monde-a-la-lumiere-des-propheties-t2.netI-Moyenne-23129-vaincre-le-chomage.netI-Moyenne-9269-chomage-fils-du-socialisme.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]