21 avril 2016

La Gueuse légifère et le Catho ramasse.

Par Lectures Francaises

Répression anti-catho.

Lu pour vous ce matin dans « Le Harfang » :

SUITE AUX ATTENTATS DE PARIS, LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS S’ÉTAIT DOTÉ DE NOUVELLES LÉGISLATIONS VISANT À LUTTER CONTRE LE RADICALISME MUSULMAN ET LE TERRORISME ISLAMISTE.

(…) Il aurait été bien naïf de croire que les mesures de François Hollande allaient s’attaquer à l’islam radical. Après l’agression ratée de militants nationalistes par des antifas dont Clément Méric, la répression s’était abattue non pas sur les groupes d’extrême-gauche, mais bien sur les groupes nationalistes comme l’Œuvre Française, Troisième Voie et les jeunesses nationalistes. Cette fois-ci, c’est la même chose.

Les islamo-terroristes frappent et l’Élysée se retourne pour casser du Catho.

justice-387213_960_720Les premiers visés furent l’Institut Civitas, dirigé par Alain Escada (vol. I num. 5), cette organisation catholique qui fut à l’avant-garde de la lutte contre le mariage homosexuel lors du Printemps français. (…) Hollande décida de priver l’Institut de son statut lui permettant d’offrir des reçus pour les dons, car Civitas ne servirait pas « l’intérêt général ». Répression clairement politique, car de nombreux groupes ethniques et religieux minoritaires comme le C.R.I.F bénéficient de ce statut leur permettant d’obtenir des dons non-imposables. (…)

Il y a ensuite eu l’abbé Pagès que nous avions déjà interrogé (vol. 2, num. 4) à propos de son ouvrage sur l’islam, « Interroger l’islam ». Ce prêtre du diocèse de Paris animait le site Web Islam et Vérité, un site visant d’une part à révéler la vérité sur l’islam(…) avait déjà été piraté par des musulmans trois fois, mais c’est finalement le gouvernement socialiste qui réussit à y mettre un terme en faisant une descente chez l’hébergeur et en le faisant fermer définitivement et ce, ironiquement, en invoquant une législation anti-terroriste. Aujourd’hui, le site de l’abbé Pagès est hébergé en Corée du Nord !

La répression ne s’arrête évidemment pas là et le Front National a lui aussi subi de nombreuses perquisitions dans ses bureaux, mais aussi chez le fondateur Jean-Marie Le Pen. (…) Avec une police de plus en plus politisée qui agit sous les ordres directs de Manuel Valls, il est probable que ces descentes ne soient qu’un leurre visant à freiner l’ascension du parti mariniste.

illumi10On peut aussi mentionner l’auteur Hervé Ryssen, condamné le 9 mars à 2 ans de prison ferme ainsi que quelques milliers d’euros d’amende pour certains propos jugés inacceptables (…).

Le gouvernement tente donc en criminalisant et en réprimant l’opposition de se légitimer et de garder la tête hors de l’eau. Seulement, très peu sont dupes (…).

Rémy Tremblay

Le Harfang