16 avril 2016

La duplicité de Porcinet : sale gosse !

Par Lectures Francaises

Duplicité.

Lu pour vous ce matin dans Le bulletin d’André Noël :

François Hollande, prince de la duplicité, est un homme au double discours, voire au triple, selon les auditoires auxquels il s’adresse et les circonstances.

L’autre semaine, visage funèbre et paupière en berne, il annonçait au peuple de France que, la mort dans l’âme, il avait dû renoncer à la réforme constitutionnelle portant inscription de la déchéance de la nationalité dans la loi fondamentale.

9668626385_cdba3d9bd5_qCe qui était imputable à un Sénat irresponsable, selon le patron des députés socialistes, Bruno Le Roux. Or voilà que, s’exprimant de l’autre côté du Rhin, Hollande en parle tout autrement.

Interviewé par le quotidien allemand Bild sur la déchéance de nationalité, le président de la République explique que  » Ce n’est pas en enlevant la nationalité que l’on peut combattre le terrorisme. C’est en luttant contre les racines mêmes de la radicalisation et de la haine. » Et le chef de l’État français d’ajouter que la déchéance de nationalité n’était qu’un symbole. Finalement, ces quatre mois de controverses, ces 63 heures de débat parlementaire ne servaient à rien et en tout cas pas à lutter contre du terrorisme ; il a ainsi fait perdre son temps à tout le monde ! Mais s’il n’y avait eu là que le symbolisme, du moins aurait-il servi à montrer qu’il y a de l’honneur à être Français et qu’il faut s’en montrer digne. Avec Hollande, on n’est jamais déçu . Il peut toujours mieux faire dans la médiocrité satisfaite.

G.B.

In Le Bulletin d’André Noël. Synthèse hebdomadaire des problèmes politiques français et internationaux. 23 rue Paul Vaillant-Couturier. 94700. Maisons-Alfort.