L’évangélisation délicate des musulmans existe

L’évangélisation délicate des musulmans existe

Comme toujours pour aborder la coexistence du catholicisme et de l’islam, les chrétiens convaincus butent sur de nombreux obstacles matériels et moraux. Devant les immigrations illégales continuelles, que faire ? Les autorités républicaines regardent « à côté » et entérinent, de fait, la présence. Quoi que l’on dise dans les discours, les rapatriements… se terminent le plus souvent avec le retour des illégaux en France. Que peuvent-ils devenir ? On ne peut les éliminer. Pourquoi ne pas les convertir ? Oui les obstacles familiaux, linguistiques, les pressions hostiles demeurent. Il n’empêche qu’il y a des conversions. Sur cette question est parue une brochure tonique publiée par Jean-François Chemain : Ils ont choisi le Christ Ces convertis de l’islam dont on ne parle pas (Éd. Artège).

Des bonnes volontés chrétiennes ont fixé les buts les plus directs sans forfanterie : venir en aide aux personnes converties au christianisme et persécutées pour cela par leurs anciens coreligionnaires musulmans… y compris les chrétiens agressés pour leur foi… Il existe l’association Eleutheros qui les conseille et les aide.

L’évangélisation délicate des musulmans existe
Ils ont choisi le Christ – Ces convertis de l´Islam dont on ne parle pas

L’auteur donne de nombreux exemples de ce qui se passe pour les convertis. Il en ressort que la plupart se sont convertis à la suite d’une maladie, d’un choc émotionnel, d’une épreuve ; tous parlent du surnaturel dont ils se sentent pénétrés, beaucoup évoquent le Christ, saint Joseph, certains saints… la Sainte Vierge. Plusieurs ont lu le Nouveau Testament, des passages de la Bible. Viennent les affirmations d’une prise de conscience « soudaine », sans étape ; la certitude de toucher à la Vérité revient régulièrement dans leur récit. Le but de l’auteur est de faire connaître « ce que vivent les convertis, de leurs nombreuses et parfois dramatiques difficultés »… Ils ont en effet à affronter des menaces fréquentes – y compris de mort – de leurs anciens coreligionnaires, mais parlent de l’exemple des chrétiens de l’Antiquité…

À noter les « prudences » des élus républicains – au nom des droits de l’homme, de la liberté du culte, taratata, qui insistent sur les craintes d’islamophobie surtout si l’on fait des critiques du coran. Le plus douloureux pour des catholiques vient de l’extrême tiédeur des prêtres « officiaux », diocésains. Au nom du fameux « dialogue interreligieux ». Alors que des convertis bilingues vont, à leurs risques dans les marchés de certains quartiers pour parler du Christ.

J.-F. Chemain regrette le manque de zèle missionnaire de la France actuelle. Ceux qui demandent le baptême, y compris ceux venus du judaïsme, sont mal accueillis par certains prêtres surtout les plus âgés. Quelle a été la formation de ces prêtres pour cet apostolat particulier ? Mais plusieurs cherchent à dissuader du baptême et du catéchisme ceux qui leur en font la demande. Nous devons rappeler en revanche le courageux apostolat réalisé dans ce sens par la Communauté des Missionnaires de la miséricorde divine fondée en 2005 par Monsieur l’abbé Fabrice Loiseau, dans le diocèse de Fréjus-Toulon et dans d’autres villes du Sud. Revenons au livre de M. Chemain. Il souligne un point très positif : les postulants semblent majoritairement lier leur démarche catholique avec l’admiration de la France. Oui les convertis de l’islam peuvent, pour notre Église et notre pays, être un apport significatif.

Pierre ROMAIN

Extrait de notre numéro 749 (septembre 2019) – Voir le sommaire du numéro

L’évangélisation délicate des musulmans existe
Interroger l´Islam – Mille et une questions à poser aux Musulmans
L’évangélisation délicate des musulmans existe
À toi mon frère qui es né dans l´islam
L’évangélisation délicate des musulmans existe
Le prix à payer
PARTAGER
Article précédentJeff Bezos et la pieuvre Amazon

1 commentaire

Laisser un commentaire