Migrants et écoles tradis…

Migrants et écoles tradis…

Sous ce titre, Hristo Xiep (site Medias-Presse.Info) attire l’attention sur les projets d’installation d’une « colonie de peuplement » à Saint-Macaire, en Gironde, à proximité de l’école tenue par les Dominicaines enseignantes, en rappelant que dans les colonnes de Boulevard Voltaire (23 février), Gonzague Malherbe précisait qu’aucune concertation avec la population n’a été menée à ce jour et leur arrivée s’organise dans un silence assourdissant et rajoutait que « Mme Emmanuelle Ajon, adjointe au conseil départemental chargée de la protection de l’enfance, expliquait, fin 2017, que sur les 800 à 900 jeunes qui se disaient mineurs en Gironde cette année, seulement 10 à 15 % ont été reconnus tels. Soit près de 90 % de faux mineurs. Il y a de quoi être inquiets ! ».

Mais « il n’y a pas que Saint-Macaire ! ». En effet, le régime a installé d’autres « colonies de peuplement » à proximité d’écoles catholiques indépendantes et hors contrat : Pouilly-en-Auxois (Côte d’Or), Montrottier (École de La Péraudière, Rhône), Sommières-du-Clain (dans la Vienne, près du Cours Saint Thomas d’Aquin, autre établissement tenu par les Dominicaines enseignantes, à Romagne).

Des projets d’implantation sont également à l’étude, à Bram (Aude) près de Fanjeaux (encore une école des Dominicaines) ou aux Lucs (Var), non loin de l’école de Brignoles (les autorités municipales s’y sont toutefois opposé et ont refusé l’implantation). « Et il y a peut-être (sûrement ?) d’autres exemples : prière, le cas échéant de les signaler », termine Hristo Xiep, qui ajoute le commentaire suivant : « Depuis au moins 1981, le régime républicain veut liquider toute liberté scolaire en France. En facilitant ces implantations, il espère l’incident qui suscitera des mesures de rétorsion permettant à l’État d’éradiquer la dernière opposition restante ».

Pour découvrir l’ensemble du numéro

 

Rupture ou fidélité 1948/1975 – Une congrégation religieuse dans l´Église ébranlée
Immigration – La catastrophe – Que faire ?
Les véritables enjeux des migrations

1 commentaire

Laisser un commentaire