Les Musulmans en France

Les Musulmans en France

Après la lecture de l’article de Pierre Romain, « Toujours plus de “ demandeurs d’asile ” », paru dans notre n° 730 (février 2018), La Lettre de Michel de Preux (n° CCXXXIII, CP 677, CH-3960 Sierre, Suisse) en tire ce commentaire : « selon cette étude, le nombre de musulmans établis en France au milieu du XXIe siècle serait de 40 millions. La question de l’identité française et européenne ne se posera plus car la puissance de l’islam y sera telle que toute défense non pas seulement chrétienne, mais confessionnellement neutre de nos États deviendra caduque ».

Et il ajoutait combien il est important de tenir compte de l’ « avertissement de Dom Prosper Guéranger dans son « Année liturgique » pour le jeudi de la Sexagésime ». Il en cite un assez long extrait dont nous relevons le passage suivant : « Dieu promit solennellement à Noé de ne plus employer contre la terre coupable le terrible châtiment du déluge ; mais la justice divine l’a contraint plusieurs fois, pour punir les nations révoltées, de recourir à un moyen sévère et qui présente plus d’une analogie avec le déluge ; il a déchaîné contre les peuples le fléau des invasions ennemies. L’histoire en présente, dans tout son cours, la suite effrayante ; et toujours la divine Providence s’est justifiée dans ses œuvres. Les invasions étrangères ont toujours été amenées par les crimes des hommes, et il n’en est pas une seule qui n’atteste la suprême équité avec laquelle Dieu gouverne le monde ».

Un peu plus loin, on peut lire : « […] Plus tard, lorsque les nations chrétiennes eurent assez fatigué la justice divine par les sacrilèges hérésies dont elles défiguraient l’auguste symbole de la foi, Dieu déchaîna sur elles, du fond de l’Arabie, le déluge de l’islamisme qui engloutit les chrétientés premières, sans ménager même Jérusalem. C’est notre tour, maintenant nations occidentales, si nous ne revenons pas au Seigneur, notre Dieu. Déjà, les cataractes du Ciel sont entr’ouvertes et le flot vengeur de la barbarie menace de se précipiter sur nous. Tremblons que le moment ne soit venu, où, en dépit de notre orgueil et de nos fragiles moyens de défense, le Christ irrité, à qui seul les peuples appartiennent, “ nous régira avec la verge du fer, et nous brisera comme un vase d’argile ” (Ps. 2). Le temps presse ».

Pour découvrir le reste de notre numéro

Demain l´islam en France
La Laïcité, mère porteuse de l´Islam ?
Islamologie et monde islamique

1 commentaire

Laisser un commentaire