Macron joue les jeunes contre les « vieux » et cette situation plus que préoccupante mériterait qu’un ministère à part entière soit consacré à elle seule. Et qu’un vaste plan soit décidé avec les financements afférents, au lieu d’une aide ponctuelle à court terme.

Lu pour vous dans le Bulletin d’André Noël.

Car il s’agit de l’avenir, avenir dont le chef de l’Etat assure qu’il est, pour le pays et pour le monde, son réel souci d’où procèdent les réformes qu’il met en œuvre. Mais, là, il s’agit des personnes âgées et lui ne se préoccupe que des jeunes de la génération montante. Et cela, de plusieurs manières.

S’il se démène pour que soient appliquées par tous et partout les décisions « écolo » de Cap21, c’est afin de laisser une… Terre purifiée de l’excès de CO2 et une couche d’ozone en bon état «à nos enfants et petits-enfants » croit-il naïvement ! Mais que leurs parents se débrouillent aujourd’hui pratiquement et financièrement seuls pour gérer la vieillesse parfois difficile de leurs propres parents !

C’est une constante de l’écologie politique : ponctionner financièrement la génération actuelle, la punir tous les jours par des mesures diverses et coercitives au nom des générations futures qui ainsi connaîtront des lendemains qui chantent. Macron le banquier et son complice Hulot l’affairiste y excellent !

Est-ce à dire qu’il ne faille pas penser à l’avenir et dire : «Après moi le déluge » ? Non, mais à condition de ne pas sacrifier systématiquement le présent au futur, les hommes d’aujourd’hui à ceux de demain. Ceux qui nous survivront feront comme nous qui sommes nés après la guerre dans une France dévastée ; nous avons travaillé au moins 40 heures par semaine (et pas 35 !), nous nous sommes retroussé les manches et nous avons rebâti le pays.

A nos enfants et nos petits-enfants de pallier les éventuelles conséquences de notre passage sur Terre, c’est ainsi depuis le début de l’humanité ; nous sommes tous des héritiers pour le meilleur et pour le pire.

Macron est l’un de ces jeunes loups qui ne jurent que par les startups, l’innovation, bref l’efficacité économique qui siérait à notre temps. Nous ne sommes pas contre l’efficacité à condition de ne pas passer par pertes et profits ceux qui ne sont plus efficaces économiquement, qui ne produisent plus et consomment peu, tout en « coûtant » à la collectivité. Ce sont les aînés dont, au mieux, Macron semble se désintéresser et au pire, qu’il accepte de brimer.

Bulletin d’André Noël n°2549 du 5 février 2018

Suggestion de livres sur ce thème :

Macron système mystère
Commander le livre sur chire.fr
Macron système élu anti-France lectures françaises
Commander le livre sur chire.fr
Bert-le-temps-des-chefs-est-venu-changer-le-casting-de-la-politique-reedition-avec-portrait-d-emmanuel-macron.net
Commander le livre sur chire.fr

Cet article a 13 commentaires

Laisser un commentaire