Les Rothschild deviennent actionnaires majoritaires de Slate.fr

Le 30 juin, à l’occasion d’une augmentation de capital, Slate.fr a reçu 1,15 millions d’euros de la banque suisse Edmond de Rothschild. Deux autres capitalisations porteront l’aide à un total de 2,15 millions d’euros.

Lu pour vous dans l’Échelle des Valeurs.

Slate.fr est une entreprise de presse sur Internet liée à Slate.com, société américaine. À la création de Slate.fr en 2009, le groupe Slate détenait 15% du capital. Jean-Marie Colombani, Eric Leser, Éric Leboucher, tous trois anciens du Monde, Johan Hufnagel, ancien de Libération, auxquels vient se joindre Jaques Attali, en sont les membres fondateurs. À la création de Slate.fr, ces journalistes détenaient 50% du capital. Aujourd’hui, après les recapitalisations successives, ils sont en dessous de 10%.
Le déficit chronique de Slate.fr a causé ces recapitalisations qui ont progressivement amené les Rothschild en position majoritaire. L’échec économique de l’entreprise s’explique par la ligne éditoriale : un choix « bobo », plus insipide encore que la presse papier. Quand Mediapart a basé son succès sur des investigations serrées, Slate.fr se contente de la soupe des agences.
Alors pourquoi les Rothschild s’intéressent-ils à ce canard boiteux ? Sans doute pour faire évoluer discrètement l’orientation de la publication dans un sens mondialiste proche de celui de la ligne politique d’Emmanuel Macron.
Nous ne sommes pas les seuls à le penser : à la suite de la prise de contrôle des Rothschild, sur 23 journalistes titulaires de la carte de presse chez Slate.fr, une dizaine ont décidé de faire prévaloir la clause de conscience, pour divergence d’opinion, et vont quitter la publication.

L’Échelle des Valeurs n°177-178 d’août-septembre 2017

I-Moyenne-31219-survivre-a-la-guerre-numerique.netI-Moyenne-30363-dictionnaire-de-la-reinformation-cinq-cents-mots-pour-la-dissidence.netI-Moyenne-20730-la-guerre-secrete-contre-les-peuples.net

Laisser un commentaire