Novlangue et certains médias

Voici quelques exemples des dernières paroles pondues par le Conseil Supérieur des programmes:

Lu pour vous dans Convergences Nationales 85.

Les campings demandent a être, désormais, appelés Hôtellerie de plein air— On n’est plus de petite taille, mais de taille modeste et un nain est une personne à verticalité contrariée — A l’école, un crayon est un outil scripteur et une rédaction est une production écrite — Les sorties en groupe des sorties de cohésion — Un élève handicapé ou en difficulté un élève a besoins éducatifs spécifiques — Demain on n’appendra plus à écrire, mais à maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normal des lettres — Plus de dictées, mais une vigilance orthographique — Si un élève a un problème, on tentera une remédiation — La gymnastique, c’est l’EPS (Éducation Physique et Sportive) — Courir, c’est créer de la vitesse et nager en piscine, c’est se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête — Le badminton étant une activité duelle médiane par un volant …. Et le ballon, un référentiel bondissant !

En sus de ces élucubrations, nous avons, aussi, les interprétations des journalistes, des radios, d’une grande part des médias : Un sourd, c’est un malentendant — Des aveugles sont des non-voyants — On ne parle plus de stérilité, mais d’infertilité — Il n’y a plus d’analphabètes, mais des illettrés — Un écolier est un étudiant— Un pédéraste c’est un choix de vie dans le droit à la différence — Un clandestin c’est un candidat à l’immigration — Des manouches, des gitans, des rôdeurs, etc. des gens du voyage — La discrimination positive, c’est un encadrement différencié — Un quartier à majorité immigrée, c’est un quartier populaire — Un crime, une agression, des violences sont des actes de délinquance, des incivilités, des faux-pas ou des inconduites — Immigré ? Non : mobilité européenne — Bandes ? Non : identités de quartier — Plus de bandes de noirs et d’arabes, mais des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques — Attraper des voleurs, Non : lutter contre les délits d’appropriation — Des vauriens font des graffitis ? Non : des graffeurs habillent la ville de couleurs — Plus de mosquées, mais des centres culturels et religieux.

Surtout, ne dites plus : Français attaché à son pays, à sa culture, à ses traditions, fier de son drapeau … dites raciste !!

Jean Tallaire.

Lu pour vous dans Convergences Nationales 85

I-Moyenne-20894-dictionnaire-de-novlangue-ces-1000-mots-qui-vous-manipulent.netI-Moyenne-17891-la-desinformation-publicitaire.netI-Moyenne-12153-la-tyrannie-mediatique.net

Laisser un commentaire