Le tombeau du roi Charles X

Le tombeau du roi Charles X

Le n° 8764 (27 décembre 2016) de Présent a publié un intéressant rappel historique sur la sépulture du dernier roi de France. En 1830, la révolution de juillet fit tomber Charles X (qui régnait depuis 1824). Contraint à l’exil, il se rendit à Prague qu’il dut quitter (en raison d’une épidémie de peste) pour aller jusqu’à Goritz, où il mourut en 1836 (la ville à l’époque se trouvant dans l’empire austro-hongrois). Puis au fur et à mesure des modifications historiques et géopolitiques, la cité fut scindée en deux parties : Gorizia (en Italie) et Nova Gorica (aujourd’hui en Slovénie), partie dans laquelle se trouve le tombeau du roi, aux côtés de plusieurs autres membres de la famille (en particulier le comte de Chambord).

« Le sarcophage, écrit Présent, et l’urne contenant le cœur du vieux roi attirent au monastère de Kostanjevica des touristes un peu particuliers, amoureux de l’histoire, fidèles de la branche aînée des Bourbons et nostalgiques de la légitimité ». Il y a lieu de bien préciser ici que Charles X est le seul souverain français à avoir été enterré à l’étranger, ce qui explique pourquoi une association a été créée par l’historien Philippe Delorme, qui milite pour le retour des cendres en France, mais s’oppose à la ville de Nova Gorica, dont le maire estime que cette sépulture « fait partie de notre patrimoine, pour la simple raison qu’il s’est choisi lui-même sa dernière demeure ».

Mais en droit monarchique, « selon la théorie statutaire de la Couronne, le roi ne pouvant tester, sa place est au berceau de la monarchie française, à Saint-Denis ». Cette revendication, soutenue en leur temps par Victor Hugo, Charles De Gaulle et F. Mitterrand, n’a pas été renouvelée par le gouvernement français. Cela se comprend dans la logique « révolutionnaire » des dirigeants contemporains : « qu’avons-nous à faire de la dépouille d’un vieux monarque réactionnaire et persécuteur du peuple » !

En visite officielle au couvent de Kostanjevica où il a été reçu par les autorités locales, le prince Louis-Alphonse de Bourbon, chef de la Maison de Bourbon, a pris officiellement une position concernant l’éventuel rapatriement des restes du comte du Chambord et de sa famille.

Le prince Louis aurait fait part de son souhait de les voir demeurer dans la nécropole où ils résident actuellement. Puis il a exprimé son désir de revenir une nouvelle fois se recueillir sur la tombe d’Henri V, comte de Chambord, avec son épouse et ses enfants. C’est la première visite du prince dans cet ancien territoire de l’ancienne Yougoslavie. Il a également remercié les religieux franciscains pour avoir gardé et maintenu les tombes en bon état.

Jérôme SEGUIN

Le tombeau du roi Charles X
Charles X – Le dernier Bourbon
Le tombeau du roi Charles X
Henri V – Duc de Bordeaux, Comte de Chambord
Le tombeau du roi Charles X
De Chateaubriand au comte de Chambord

Laisser un commentaire