La Défense et la cybersécurité

La Défense et la cybersécurité

Depuis plusieurs années, au début à doses homéopathiques, les armées se sont penchées sur la protection des données numérisées principalement dans les domaines commerciaux et industriels. L’alerte fut lancée et dans tous les grands groupes, et l’on trouve des spécialistes en « intelligence économique » : les concurrents les plus expéditifs ont en effet lancé des attaques de toutes natures sur des dossiers précis : brevets, effectifs, résultats financiers, flux d’énergie, transports etc. Et naturellement sur des données militaires.

Aujourd’hui fonctionne une unité spécialisée, le Comcyber (Commandement opérationnel de cyberdéfense du ministère de la Défense). Tant dans le privé que dans les administrations, les besoins de cyberdéfense ont beaucoup augmenté. Pour des raisons budgétaires, il a fallu attendre décembre 2016 pour voir annoncée la création du Comcyber ! L’administration se hâtant lentement, ce ne sera – au mieux – qu’en 2019, que 2600 « combattants numériques », épaulés par 4 400 réservistes, devraient être disponibles.

Depuis 2014, la Défense a ouvert un « pôle d’excellence » cyber pour la formation de milliers d’ingénieurs. Le ministère de la Défense travaille en liaison avec d’autres ministères déjà impliqués et avec l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) (ouf !) Non seulement, les armées ont leurs propres centres de formation mais beaucoup d’universités et d’écoles ont suivi le même chemin.

Jacques DE KREMER

La Défense et la cybersécurité
L’histoire vraie d´un jeune hacker français – À 16 ans il a hacké la NASA, l´US Air Force, l´US Navy etc.
La Défense et la cybersécurité
Cyberstratégie – L´art de la guerre numérique
La Défense et la cybersécurité
La guerre moderne – Stratégies & Doctrines

Laisser un commentaire