Home Revue de presse Éloge de l’abstention

Éloge de l’abstention

0
Éloge de l’abstention

Intéressante recension d’un livre qui assène sans ménagement des argument chocs en faveur de l’abstention.

Lu pour vous dans les 4 Vérités hebdo

C’est avec un essai aussi concis que percutant qu’Antoine Buéno, auteur remarqué de « Je suis de Droite et je vous emmerde », ou encore d’une « Analyse critique et politique de la société des Schtroumpfs », s’attaque à un sujet étonnamment tabou : l’abstention.

L’idée est claire. Déculpabiliser les éloignés des isoloirs, puis dans un second temps proposer une véritable « éthique de l’abstention ».

Buéno s’attaque sans détour à la démocratie représentative, telle qu’elle s’est installée en France depuis la Révolution de 1789, et en particulier dans sa forme contemporaine, sous la Ve République.

La charge est dure, argumentée, et le constat est sans appel : Les électeurs sont les gogos d’un système bien huilé, où l’on apporte, par le vote, légitimité et moyens à une bande de coquins qui se gavent, sans rien faire pour l’intérêt du pays.

L’auteur propose, pour commencer, une analyse très documentée de la répartition des responsabilités dans la sphère publique, tant sur le plan institutionnel que politique.

Exécutif, législatif, local, national, européen, tout le millefeuille électif fait l’objet d’une dissection passionnante, mais douloureuse.

Il passe ensuite en revue toutes les possibilités de contestation ou de « résistance » au système, en pointant leurs limites, pour finir par démontrer que l’abstention, loin de cette image de désintérêt un peu lâche, peut devenir non seulement un acte hautement citoyen, mais même une véritable force politique, avec un poids propre dans le débat public.

La force du livre réside dans la précision de l’analyse, mais aussi dans l’esquisse d’un certain nombre de propositions concrètes destinées à revitaliser la démocratie directe, qui garantirait, mieux que les petits cénacles de l’élite autoproclamée, les intérêts de la France.

Outre les changements institutionnels qui nous feraient changer de République (il va même jusqu’à proposer, arguments très sérieux à l’appui, de se débarrasser purement et simplement des deux assemblées !), Antoine Buéno lance une idée qui mérite sans doute plus que l’attention.

Sans rentrer dans les détails du projet, qui est très bien présenté dans l’ouvrage, il s’agit d’envisager Internet comme une arme éminemment démocratique, et de l’utiliser comme outil d’agrégation des forces abstentionnistes.

Les perspectives évoquées dans le livre sont, il faut bien le dire, assez appétissantes.

Tous ceux qui se rendent aux urnes avec un enthousiasme modeste seront comblés par cet essai encore une fois très stimulant.

Les autres risquent beaucoup à sa lecture, car la foi respectueuse dans nos institutions ressort passablement ébranlée, et l’on tourne la dernière page impatient de voir venir le prochain scrutin, pour profiter d’une belle journée en famille, loin, bien loin de l’arnaque républicaine.

Renaud Dozoul.

Les 4 vérités hebdo n°1094 du 19 mai 2017

9782851902047I-Moyenne-15410-catechisme-de-l-electeur-trompe.netI-Moyenne-24159-journees-chouannes-2016-03-systeme-ou-antisysteme-plaquette.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]