McDonald’s a trouvé un écho à sa « charité » typiquement socialo-capitaliste, en la personne morale d’un organisme géré par le Vatican. Voilà qui va rendre difficile le saint jeûne, l’abstinence… et contribuer à l’extension des frontières de l’Argent-Roi. Logique continuité.

Lu dans DICI :

latestLe restaurant McDonald’s a bien ouvert le 30 décembre 2016, à deux pas de l’entrée de la Cité du Vatican. En octobre dernier, plusieurs cardi­naux s’étaient pourtant opposés à la location au géant américain de la restauration rapide d’une par­tie de l’immeuble appartenant à l’APSA, qui gère les biens immobi­liers du Vatican. Les prélats avaient dénoncé « une décision perverse et controversée à tout le moins » (voir DICI n°343 du 28/10/16).

Selon le quotidien La Croix du 12 jan­vier 2017, la direction de l’établisse­ment s’est engagée à offrir chaque semaine un millier de repas aux SDF présents aux abords du Vatican. En lien avec l’Aumônerie apostolique, le restaurant a en effet passé une convention avec l’association Me-dicina Solidale qui vient en aide aux SDF de la capitale italienne en leur apportant une assistance médicale. 58032668158a5_vaticanmaccas_1c069j6-1c069j8La première distribution a eu lieu le 16 janvier avec un menu composé d’un « double-cheeseburger », de quartiers de pommes fraîches dé­coupées et d’une bouteille d’eau. Le « fast-food » devrait rapporter mensuellement 30.000 euros au Saint-Siège. L’argent sera utilisé pour financer la mission de l’Église en Océanie.

DICI, n°348, 20 janvier 2017

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.