Home Revue de presse Impôt à… Non ! Arnaque à la source !

Impôt à… Non ! Arnaque à la source !

0
Impôt à… Non ! Arnaque à la source !

L’impôt à la source, ou « comment exploiter la légendaire fainéantise des Français en comptabilité ? » Excellent article s’il en est, sur un sujet qui touche au nerf de la guerre. L’impôt à la source risque d’aboutir à la perte d’une (énième) partie du salaire. Ceci à cause de ceux qui, trop vite lassés de faire les calculs de juin pour la déclaration annuelle, ont voté « pour », se libérant d’une tâche pourtant toute naturelle dans l’économie familiale, et remettant ladite tâche entre les mains d’une administration dont ils sont, les premiers, à prétendre ne pas lui faire confiance. Espérons simplement que l’échantillon utilisé pour le sondage soit, vraiment, très petit. Sans quoi il n’y a vraiment rien à tirer du peuple de France, et les pauvres vont devenir très, très, très pauvres. Cliquez sur les livres ci-dessous !

Lu dans Présent :

Impôt à la source du chaud et du froid.

Capture
Tiens ! Porcinet est encore de la partie !

Si on nous demandait de prendre une feuille de papier, de dresser deux colonnes : colonne de gauche, les mauvaises réformes du quinquennat Hollande, colonne de droite, les bonnes réformes, que trouverait-on dans celle de droite ? Pas grand-chose, hélas ! La libéralisation du transport par autocars (les cars-à-Macron) ? 1 500 emplois créés à ce jour… Et puis sans doute cette rete­nue à la source.

Certes, la retenue à la source va transformer les entreprises en collec­teurs d’impôts, moyennant une charge de travail supplémentaire pour les services de paye. Mais ce dispositif, déjà en vigueur dans la plupart des pays occidentaux, per­met au salarié de payer des impôts en fonction de la réalité de ses reve­nus et de sa situation personnelle, et pas au regard de ce qu’elle était il y a un an. Ce qui est quand même plus juste et moins anxiogène.

La retenue à la source aura aussi pour vertu de montrer de façon spectaculaire la proportion des reve­nus familiaux avalés par le collecti­visme. Une matérialisation, en quelque sorte, des analyses des Contribuables associés et d’Agnès Verdier-Molinié, sur le temps que chacun passe à cotiser pour la collec­tivité, le montant effarant des prélè­vements de toutes natures.

Signaler-Une-Arnaque-TesteurPilules.comAutre vertu : elle révélera encore davantage l’incroyable écrasement des échelles de revenus nets, qui s’est opéré ces dernières années, et à la­quelle n’échappent plus guère que… les très très riches et les très très pauvres, et aussi les sénateurs et autres catégories privilégiées, comme nous le montrent quelques publica­tions récentes. Espérons que cette nouvelle approche facilitera les prises de conscience et les réactions.

Donc une bonne réforme. Sauf que…

impots_afp_6Sauf qu’il semble que le gouverne­ment ait une idée derrière la tête, l’idée de fusionner l’impôt sur le re­venu et la CSG. Aligner la progressi­vité de la CSG sur celle de l’impôt sur le revenu. Ce serait évidemment un nouveau coup de rabot sur le pouvoir d’achat des catégories moyennes et intermédiaires. 65 % des Français sont favorables au prélèvement à la source de l’im­pôt sur le revenu. Un sondage signi­ficatif consisterait à n’interroger que ceux qui sont concernés, à savoir ceux qui payent l’impôt sur le re­venu. Or ils sont désormais moins de 50 %…

En conclusion, l’impôt à la source pourrait être une bonne réforme. Mais tout laisse donc penser que si cette réforme se fait (elle est prévue pour 2018 et, d’ici là, la majorité de­vrait changer) et si elle se fait sous administration socialiste, vous ris­quez de devoir la basculer rapide­ment dans la colonne de gauche !

FRANCIS BERGERON

francis-bergeron@present.fr

Présent, 17 août 2016, n°8672, p. 3

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]