Home Revue de presse Le F.N se prostitue à Bruxelles.

Le F.N se prostitue à Bruxelles.

0
Le F.N se prostitue à Bruxelles.

Arrêtez de voir dans le F.N le remède aux soucis de ce pays !!!  Bel article qui met sous les « projos » la véritable nature d’un parti qui prétend restaurer la France autour de « valeurs » laïcardes, par un système électoral qui est la cause même du déclin français. Le F.N n’est rien de moins que l’émanation des chrétiens-démocrates du XIXème. Ce sont majoritairement des gens qui, même s’ils ont à l’esprit une certaine idée de ce qu’est la France, n’en demeurent pas moins en partie les acteurs d’un système mortifère par nature : le suffrage universel maçonnique. Adieu à l’ancien F.N, femme voilée de l’athéisme institutionnel, et bonjour au nouveau F.N, pin-up sans fard qui, elle au-moins, se montre tel qu’elle est : libérale !

Lu dans Reconquête :

LA CULTURE DE MORT AIDE-T-ELLE À LA DÉDIABOLISATION ?

libéralisme-Front-National
Le libéralisme tue la France et voilà son programme ???

DÉPUTÉ EUROPÉEN et conseiller régional en Bourgogne Franche-Comté, Sophie Montel s’est exprimée, le dimanche 1er mai, lors du « banquet patriotique » du Front National, remplaçant le traditionnel défilé. Certains de ses propos n’ont pas manqué de faire réagir, d’aucuns prétendent au sein même de l’as­semblée dont une partie lui aurait réservé une salve de huées et sif­flements, et assurément dans la droite de conviction. Qu’on en juge : « Nous sublimons la femme, nous défendons la libre disposi­tion de son corps, nous défendons la sanctuarisation de la contra­ception et la non-remise en cause de l’avortement. […] Le ma­chisme, le traditionalisme, le conservatisme se trouvent chez nos adversaires. »

Pincez-vous bien fort, ce copié-collé d’un discours socialiste des années 1970 est bien tenu en 2016 par une élue du F.N : ce sinistre psittacisme de vieux slogans gauchistes met-il donc en pleine lu­mière la nouvelle ligne du Parti ?

dcb35-140619-lepen
L’art de l’antinomie.

Abandonnant toute colonne verté­brale au profit de la vile mollusquerie du politiquement correct, ce Front-là qui s’exprime à travers les propos de Mme Montel défen­drait donc le « droit des femmes à disposer de leur corps » sans se demander si ce droit est autre chose qu’une chimère et si c’est bien de leur corps qu’il s’agit ; la « sanctuarisation de la contracep­tion »,visiblement sans restriction ni mesure, et comme on ne sanctuarise que le sacré, la perspective d’une société où la manipulation hormonale par pilule interposée doit être considérée comme un dogme a de quoi interroger ; la « non-remise en cause de l’avorte­ment », même pas un peu, même pas pour la démographie, même pas pour la galerie.

French far-right party Front National (FN) MP Marion Marechal-Le Pen stands in front of a cross as she leaves after taking part in a debate at the Sainte Baume Catholic summer congress on August 29, 2015 in Plan-d'Aups-Sainte-Baume, southern France. AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS
Dignitatis humanae, quand Dieu est utilisé pour servir la cause des hommes !

On sera aussi heureux d’apprendre que « le machisme, le tradi­tionalisme, le conservatisme » se trouvent chez les adversaires du F.N qui est donc en toute logique féministe, progressiste et anti-traditionaliste… gauchiste en somme ! Tout ceci est en effet « sublime » et les femmes ont tout à gagner à se faire « sublimer » de la sorte.

blason_France_capetiens
Vive le Roi ! N’en déplaise aux faux réalistes.

Gardons-nous d’opposer dialectiquement un ancien Front au nou­veau, car c’est bien Jean-Marie Le Pen qui a jadis imposé et ap­prouvé sa fille sur toute la ligne, notamment dans son approbation de la loi Veil. Notons par ailleurs que les dernières restrictions que posaient naguère Marine Le Pen et Louis Aliot, en dénonçant les « avortements de confort », semblent avoir disparu, si l’on s’en tient aux propos de Sophie Montel. Cela dit en toute amitié pour les dirigeants du Front National qui ont encore des principes solides. On espère d’eux qu’ils contribueront à la renaissance du mouve­ment du pays libre dont la France a tant besoin. Inquiets pour l’ave­nir de la France, en particulier de sa démographie, nous ne pouvons que nous demander avec un souci brûlant si c’est cela, le Front National en 2016, ou si nous n’avons assisté qu’à un triste braiment d’un politi­quement correct encore mi­noritaire au sein du parti.

PIERRE HENRI

Reconquête, mai 2016, n°328, p.24.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]