Home Revue de presse Prison inefficace ; quelle solution ?

Prison inefficace ; quelle solution ?

0
Prison inefficace ; quelle solution ?

La prison ne fonctionne pas, elle est devenue un lieu de surstockage de la lie humaine : on y mange, boit, fume, on vit tranquillement en attendant la sortie anticipée par des juges marxistes. On a supprimé la peine de mort au nom de la dignité humaine et des erreurs, cherchant en cela à éviter l’imperfection inhérente à la nature humaine de la Justice des hommes. Nous allons, nécessairement, en arriver à la réinstaurer au nom des mêmes principes… Pendant ce temps, il y a toujours les béats (pour ne pas dire les crétins, cf. image ci-dessous, « on est tous frères et sœurs », pas même écrit en français) qui veulent faire « ami-ami » dans un esprit syncrétique. Sans blague !

Lu dans « Présent » :

Trévidic prévoit une année noire.

Pour ceux qui avaient qualifié l’interview de Marine Le Pen dans Présent du 29 juillet dernier de « prédic­tions noires », le juge Trévidic, spécialiste du terro­risme, ne dit pas autre chose : « l’année à venir va être épouvantable pour la France ».

image_content_20908862_20160730233347
???

Neuf jours après l’égorgement du prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray, le juge Marc Trévidic qui a travaillé pendant dix ans au pôle antiterroriste avant de devoir changer de poste comme la loi l’y oblige, s’ex­prime pour la première fois à la télé­vision belge R.T.B.F :

5996867_interactif_1000x625
Dieu se moque de ceux qui maudissent les effets dont ils chérissent les causes…

« À court terme je vois très mal l’avenir. L’année va être épou­vantable avant les élections prési­dentielles. La tentation pour l’or­ganisation terroriste État islamique va être très grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. » Il se souvient d’Adel Kermiche, l’un des deux assassins du père Hamel, qu’il avait mis en examen alors qu’il tentait de rejoindre la Syrie :

4975071_6_ef9f_2016-07-26-500ffb6-5356100-01-06_0eb573ec5c8a739a7be19c6c8943eac5
Le Père Hamel

« Il venait tout juste d’être majeur pendant la garde à vue. Il s’entourait de personnes plus jeunes que lui. Il avait tenté de partir avec quelqu’un de 15 ans qui y était parvenu. Il était en contact avec beaucoup de jeunes filles plus jeunes pour qu’elles par­tent avec lui en Syrie. Elles n’avaient que 14, 15 ou 16 ans maximum. »

attentat-eglise-saint-etienne-du-rouvray_5644035
Vivement la quille…

Consterné mais pas surpris, le juge Trévidic ressent un sentiment d’impuissance. Il y a de quoi, en effet, quand on sait qu’il a eu un jour en face de lui dans son bureau plu­sieurs de ceux qui allaient passer à l’acte. Adel Kermiche, l’égorgeur du prêtre mais aussi Larossi Abballa l’assassin du couple de policiers de Magnanville ou encore l’un des djihadistes du Bataclan. On ne peut s’empêcher de penser que tout aurait mieux valu à ce moment-là pour les mettre hors d’état de nuire, plutôt que ce qui s’est passé ensuite.

Attentat_de_SaintEtienneduRouvray__O-bf5efeacfb47fe9600ef63578134391b
En voilà de bonnes têtes de vainqueurs…

« J’ai appris par cette affaire qu’il (NDLR : Adel Kermiche) avait été li­béré sous bracelet électronique en mars 2016. Chaque juge est libre de ses décisions. Je dis quand même une chose : il faut de nombreuses années pour commencer à voir et à repérer ceux qui sont dans la dissi­mulation des autres. » Et de préciser : « Il y a des gens que j’ai pu voir qui m’ont fait froid dans le dos qui sont en prison ac­tuellement. Cinq ou six. Je ne sais pas quand ils sortiront, j’espère qu’ils ne sont pas encore sortis mais vraiment ça m’inquiète. »

French President Francois Hollande (R) and Interior Minister Bernard Cazeneuve (L) leave the city hall after two assailants had taken five people hostage in the church at Saint-Etienne-du -Rouvray near Rouen in Normandy, France, July 26, 2016. Two attackers killed a priest with a blade and seriously wounded another hostage in a church in northern France on Tuesday before being shot dead by French police. REUTERS/Pascal Rossignol
Maudits cléricaux ! Va encore falloir jouer les pleureuses !

Une déclaration comme ça, juste effarante, mais qui apparemment n’a entraîné aucune mesure particulière contre ces individus ultra-dangereux sur signalement de l’ancien juge antiterroriste. Aujourd’hui ou demain, ils sortiront et ils massacreront, c’est inéluctable… Marc Trévidic plaide pour sa part pour les centres de dé-radicalisation fermés plutôt que la prison qui selon lui ne sert à rien dans le cas des ter­roristes islamistes. « Car ils sortent toujours ». Il demande l’application stricte du droit et des lois et met en garde contre des mesures chocs inef­ficaces et contre productives : « Mon espérance à moyen terme, c’est l’es­soufflement suite au degré d’hor­reur. Mais cela peut durer dix ans. »

CAROLINE PARMENTIER

caroline.parmentier@present.fr

Présent, samedi 6 août 2016, n°8666, 1ère de couverture.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]