Home Revue de presse Attention papa, fessée = tôle !

Attention papa, fessée = tôle !

0
Attention papa, fessée = tôle !

Après avoir commis le Génocide de la Vendée, ces dégénérés nous font la leçon de la douceur ! Si après ce genre de proposition de l’Assemblée, le peuple de France ne se rend pas compte de la réalité de la pensée obligatoire, alors c’est vraiment que nous avons atteint un niveau record du taux de régression cérébrale et morale dans ce pays ! Mais cela a déjà commencé dans les actes. Que de bonnes gens se voient objets (sans le savoir toujours) d’ une enquête des « Services Sociaux » (S.S) après une délation ? De nos jours, avant de donner une correction méritée en voiture, il faut penser à filmer les vitres avec de l’opacifiant, en respectant le pourcentage d’opacité légal, et après avoir vérifié de n’être pas suivi. Toujours partisans de la fessée ? Moi oui ! Pour le bien de l’enfant et la thérapie par le contrôle des limites.

Lu dans L’Action Française :

La peau de la fessée

Mes filles sont des traumatisées qui s’ignorent. Elles m’avouaient récemment qu’en leur jeune âge, lorsque je leur donnais une fessée après qu’elles avaient usé ma paternelle patience, elles pouf­faient de rire derrière mon dos. Ma vanité de bourreau d’enfants en a pris un rude coup. L’Assemblée nationale vient heureusement de proscrire la fessée dans le cadre du projet de loi Égalité et Citoyenneté, modèle de texte liberticide.

Nos élus en sont tout fiérots : la maltraitance des enfants, c’est fini. Car, comme l’ont souligné les auteurs de l’amende­ment et le ministre Rossignol, on com­mence par une fessée et l’on finit par tuer sa progéniture. Pour l’instant, la loi ne prévoit pas de sanction pénale pour les parents sadiques qui s’obstineraient à pratiquer ce châtiment, mais cette nou­velle intrusion de la loi dans le cercle de famille appellera à terme l’intervention de l’État, garant des équilibres fami­liaux…

Ainsi l’exigent l’Égalité et la Citoyenneté, qui se concilient à mer­veille avec des progrès législatifs nulle­ment traumatisants pour les enfants, comme les lois promouvant l’avorte­ment, facilitant le divorce, autorisant l’adoption par les homosexuels, en atten­dant que soient permis le recours des lesbiennes à la PMA (Hollande vient de faire un pas dans ce sens) ou le tri embryonnaire pour commander un enfant à la carte. Décidément, il était urgent d’avoir la peau de la fessée.

Eric Letty

L’Action Française, n°2935, 7 au 20 juillet 2016, p.2.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]