Par le Pape François, le monde catholique n’en finit pas de subir l’infiltration de l’infâme pensée marxiste dans la définition de la charité chrétienne. Ceci au mépris de tout bon sens, de toute priorité, et de toute fidélité à l’injonction du Christ : « aimez-vous les uns les autres », et de toute justice !

Lu dans FIDELITER :

C’est ÇA, l’islam !

Sur la méditerranée, un bateau transporte des réfugiés fuyant l’Afrique : douze d’entre eux sont jetés à la mer par des musulmans, au motif qu’ils sont chrétiens. Le pape François, lui, nous explique que l’islam a des « inestimables trésors », comme « l’adoration du Dieu miséricordieux » ou « l’aumône ». À ses yeux, nous chrétiens, devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’islam ».

Au Nigeria, le groupe Boko Haram a capturé des dizaines de lycéennes chréti­ennes, les a fait passer à l’islam, vendues comme esclaves. Il a assassiné des mil­liers de chrétiens, les décapitant en public, les brûlant vifs dans les églises. Le pape François, lui, accueille au Vatican, venus de Syrie, des réfugiés musulmans plutôt que des chrétiens. ll est persuadé que « le Coran est un livre de paix ».

Le Coran exhorte ainsi les musulmans :

C’est aussi ÇA !

Quand les mois sacrés seront passés, tuez alors les non-croyants où que vous les trou­viez, capturez-les, assiégez-les et préparez-leur des embuscades. » François, lui, pense que « l’affection envers les vrais croyants de l’islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence. » Et puis, « l’idée de conquête est inhérente à l’âme de l’islam, il est vrai. On pourrait interpréter avec la même idée de conquête la fin de l’Évangile de Matthieu où Jésus en­voie ses disciples dans toutes les nations. »

l-islam-une-religion-de-paix-et-de-tolerance-4
Et ÇA, c’est la mesure sanitaire standard de l’islam !

L’islam pénètre les sphères de la so­ciété française. Ce qui fut le beau village de Grigny ressemble désormais davantage à Gaza qu’à Garches. Mais  pour François, en Europe, « si une femme désire porter le voile, elle doit pouvoir le faire » et « quand entends parler des racines chrétiennes de l’Europe, j’en redoute parfois la tonalité ». Saint Pie V organisait des croisades contre les musulmans. François, lui, a in­vité un imam à, prier dans les jardins du ‘Vatican, et celui-ci y a demandé dans sa prière à Allah « la victoire sur les infidèles ». Le pape « abandonne l’Europe à son destin islamique », conclut Éric Zemmour.

images
La communication de l’islam passe par les messages de terreurs transmis par des enfants terrorisés !

L’islam du pape François est gen­til, réfléchi, civilisé. Il est tout bonne­ment merveilleux. Il a le seul petit défaut d’être imaginaire. On va prier pour que le prochain pape soit originaire de Mossoul, ou de Lagos, qu’il n’imagine rien, qu’il ait tout vu et peut-être tout souffert. Sans quoi lui aussi nous racontera un Mahomet chaste, un islam pacifique et une chrétienté intolérante. Comme François, il prendra les enfants du bon Dieu pour des canards sau­vages. Mais peut-être le pape a-t-il rai­son ? Canards… vilains petits, confits, pas enchaînés. Sauvages, quoi !

Luc Ratif.

FIDELITER, n°231, mai-juin 2016, p. 78.

Laisser un commentaire