Home Revue de presse L’AFP s’autoproclame référente de l’info !

L’AFP s’autoproclame référente de l’info !

0
L’AFP s’autoproclame référente de l’info !

TV-Media-Propagande-IlluminatiIntéressant… Si on résume la formule cela donnerait : l’AFP est LE référent en terme de probité dans l’information, et ne travaille qu’avec qui est comme lui… Bon. Quel est le critère de qualité de l’AFP ? Cela reste à déterminer quand on sait que ce qui fait la valeur d’une information n’est pas tant dans sa véracité (encore heureux, et il y a encore du boulot ici), mais quand elle est dans de bonnes mains. Il serait intéressant de chercher s’il n’y aurait pas des liens financiers entre l’AFP et les officines judéo-maçonniques de l' »information pour tous ». Bonne rigolade !

Lu dans Désinformation Hebdo :

SUBVERSION

formatage-media-tele-mensonge-manipulationL’Agence France Presse s’est dotée d’une Charte des bonnes pratiques éditoriales et déon­tologiques « dont certains pas­sages sont pour le moins éton­nants », selon Minute, qui s’est arrêté sur la notion de « médias respectés ». Extrait : Le problème de l’AFP, c’est [sa] prétention à être meilleure que les autres et même, à être supérieure aux autres.

hqdefaultLe passage le plus révé­lateur de cette arrogance porte sur l’éventualité qu’un journa­liste de l’AFP soit interviewé par un de ses confrères. Lui qui est payé pour faire parler les témoins, peut-il s’exprimer ? Peut-il, par exemple, expliquer à d’autres son métier, si envié ? À cette question apparemment anodine, la charte apporte une réponse qui vaut son pesant de politiquement correct. Les journalistes de l’AFP, est-il écrit, « ne doivent accepter les demandes d’interviews que de médias respectés ». Pardon ? On a beau chercher, la notion de « média respecté » n’existe nulle part. Et pour cause : elle a été créée pour l’occasion.

564263111À l’AFP, où l’on se pense comme un « média respecté », on ne mélange pas les torchons et les serviet­tes. Aussitôt après, la Charte explique que ce qu’il importe d’éviter, ce sont  » les situations dans lesquelles les journalistes de l’AFP peuvent être interrogés par des polémistes ou dans lesquelles leurs propos peuvent être exploi­tés aux fins de propagande « . On a compris. Le « média respecté », c’est celui qui est jugé respec­table aux yeux de l’establish­ment.

Autrement dit, Eric Zemmour peut toujours de­mander un entretien à un jour­naliste de l’AFP, il ne l’aura ja­mais. Il a beau être respecté par des millions de Français, il a beau travailler pour RTL ou Le Figaro, il n’est qu’un « po­lémiste ». Étrange « déontologie » qui crée deux catégories de journalistes : ceux qui écrivent pour des media « respectés » et les autres non respectables.

Désinformation Hebdo, n°1432, 29 juin 2016, p.3.                              Désinformation Hebdo

21-22 Filips Goedalaan

B 8000 BRUGGE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]