Home Actualité Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris

Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris

0
Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris

Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris

C’est, encore une fois, nos confrères de « Contribuables associés » (42 rue des Jeûneurs, 75002 Paris. Tél : 01 42 21 16 24, courriel : contact@contribuables.org) qui ont levé le lièvre en faisant connaître une petite partie des largesses de Mme Hidalgo conseillée par son adjoint à la culture, Bruno Julliard. Chacun a ses obsessions mais les malins les font payer par l’argent public. Jugez-en d’après cet échantillon en date du 27 avril dernier.

– 3 500 euros pour le 3e festival international du film lesbien.

– 30 000 euros à l’UNEF (Nous avons parlé, dans notre précédent numéro, des adhérents actuels et anciens du syndicat étudiant de gauche qui a montré récemment sa vigueur contre les forces de l’ordre).

– 13 000 euros à l’association « Les Ami-e-s du Mage » pour financer des colloques et débats sur les questions « de genre et du travail » (?).

– 4 000 euros à SOS Racisme pour des campagnes de mobilisation et des actions pour enclencher des « dynamiques citoyennes autour du combat pour l’égalité ». Le nombre des adhérents de ce groupe tenu toujours à bout de bras par les gouvernements, semble plus proche de 500 à jour de cotisation que des 10 000 annoncés par son patron Sopo.

– 10 000 euros à une association « Aqua Footv» afin de réaliser un « film subaquatique s’inspirant des plus beaux gestes et passes de football » (sic).

– 20 000 euros pour faire participer 15 joueur-se-s et activistes LGBT à des tournois de foot (LGBT= Lesbiens Gays Bisexuels et Transexuels).

– 44 500 euros à l’association « Hip-Hop citoyens » pour le « développement de la citoyenneté dans le mouvement Hip-Hop ». Est-ce clair ?

– 5 000 euros pour les « Amis des combattants en Espagne républicaine » (sic).

– 9 500 euros pour organiser un « Festival israélo-palestinien ».

– 10 000 euros pour organiser un « Festival Sarajevo-sur-Seine » au bénéfice de l’association « European Grassroots Antiracist Movement ». Du moment qu’il se dit antiraciste…

Voilà un exemple de ce qui se fait à Paris. Il faut ajouter les milliers d’autres municipalités de gauche un peu partout en France où l’on peut trouver des « pépites » identiques.

Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris
60 milliards d´économies ! Oui mais tous les ans..
Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris
Au nom du fisc. Enquête au pays de l´impôt
Les « bonnes œuvres » du Conseil de Paris
Les Profiteurs de l´État

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]