Home Revue de presse « Courriel » : la bataille continue !

« Courriel » : la bataille continue !

0
« Courriel » : la bataille continue !

Il y a fort à parier que le mot COURRIEL serait certainement plus usité, si la qualité de l’enseignement d’état valait celle des écoles hors contrat, que ce même état semble vouloir s’acharner à faire disparaître. Nous aurions alors suffisamment de poids pour imposer en France  à nos voisins britanniques ou américains, l’emploi du français dans notre vocabulaire technique et technologique. La France prend eau de toute part, parce qu’elle dépend d’entreprises étrangères devenues nécessaires à sa survie : elle ne peut donc négocier.

Lu dans Fraterniphonie :

La bataille pour que le mot français « COURRIEL » soit employé en lieu et place des termes anglais « mail » et « e-mail », n’est pas gagnée. Le problème, et non des moindres, réside dans le fait qu’AUCUN fournisseur d’accès à l’inter-réseau n’emploie le mot français « COURRIEL » et cela est scandaleux, car se sont eux qui habituent les Français à utiliser les termes anglais « mail » et « e-mail » plutôt que le terme français.

Pour contraindre les fournisseurs d’accès, et autres professionnels de la Toile, à respecter notre langue, il faudrait que l’État mette en place des moyens coercitifs ou incitatifs, mais l’État, comme nous le savons tous, est plus préoccupé à angliciser la France que de veiller à la libérer de la langue impérialiste qui l’assaille.

En attendant que nos politiciens se réveillent et daignent se pencher sérieusement sur le problème linguistique, à nous, donc, par nos actions, et comme M. Daniel D.P. le fait si bien, d’agir au concret sur le terrain.

Plaidoyer pour l’emploi des mots français :

Les gens qui s’obstinent à parler d’EMAIL au lieu de COURRIEL, et de SPAM au lieu de POURRIEL, ne se rendent pas compte (ou ne veulent pas comprendre) qu’il est très aisé de retenir les mots COURRIEL et POURRIEL, puisqu’ils se placent dans le champ sémantique de la cyber-communication, champ qui comprend par exemple les mots suivants, lesquels se terminent tous en -IEL. Comme mnémotechnique, on ne saurait faire mieux :

  • Courriel (ou cyber-courrier), didacticiel (ou tutoriel), logiciel, ludiciel, pourriel (courriel pourri, indésirable), progiciel, etc.

D’autre part, E-MAIL ou EMAIL est beaucoup trop proche du mot français ÉMAIL.

Et MAIL (< lat. malleus = marteau), que l’on sache, signifie en français :

  • petit maillet muni d’un long manche, dont on se servait pour pousser une boule de bois au jeu du mail.
  • ce jeu lui-même.
  • promenade publique où l’on jouait au mail.

Mais les « franglaiseux » sont en général très paresseux, défaitistes, veules, suivistes, de vraies précieuses ridicules.

Charles Adam

Londres (Grande-Bretagne)

Fraterniphonie, n°83, premier trimestre 2016, p. 5.

(Parc Louis-Riel, 2811 chemin de Saint-Paul, 30129 MANDUEL)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]