Les enfants du divorce : un sujet qui n’est plus tabou !

Soirée de présentation, le lundi 6 juin à partir de 19h30, 49 rue des Renaudes (Paris 17e, code 374A) des actes du colloque sur le thème « Les Enfants du Divorce : un sujet tabou ? » (18 octobre 2015).

Organisée par l’association Famille et Liberté et ICHTUS.

Interventions de Claire de Gatellier, président de Famille et Liberté et Marc d’Anselme, psychologue clinicien, suivies d’un débat et d’un buffet amical.

Ce colloque a réuni, à l’occasion du vingtième anniversaire de Famille et Liberté, plusieurs spécialistes – américains et anglais, avec le Childrens Rights Institute, et français : Aude Mirkovic, universitaire, porte parole de l’association des juristes pour l’enfance; Jérôme Brunet, professeur, éducateur, et président de l’Appel des professionnels de l’Enfance ou encore Marc d’Anselme, psychologue clinicien. Ces derniers et d’autres témoins analysent les conséquences sociales, psychologiques et juridiques du divorce et des nouvelles conceptions de la famille sur les enfants. Plusieurs annexes ou encarts mettent l’accent sur tel ou tel point précis ou plus technique ainsi que les deux longs débats avec l’assistance qui ont permis des échanges fructueux.

Si vous souhaitez obtenir le document complet, vous pouvez le demander par courriel ou courrier à Famille et Liberté.

Famille et Liberté – 17 rue Dupin – 75006 Paris – [email protected] – 01 45489480 / 06 66 84 65 72 – http://www.familleliberte.org/

Présentation de Famille et Liberté (extrait de son site internet) :

Famille et Liberté a pour objet de rendre publiques des informations sur la situation des familles et sur les conséquences qui en découlent pour la société.

Notre objectif est d’établir (ou de rétablir) :

1. l’équité économique, en transformant le système d’allocations familiales et d’abattements fiscaux, de sorte qu’il n’apparaisse plus comme une charité envers les familles mais comme la juste contrepartie de leur contribution essentielle au dynamisme de l’économie et à l’équilibre du système de retraites,

2. le libre choix des parents entre un travail salarié et l’éducation de leurs enfants,

3. la protection de la jeunesse contre un certain nombre d’agressions (pornographie, drogue, Sida) contre lesquelles elle n’est pas suffisamment prévenue.

Sur l’ensemble de ces sujets, nous estimons que le langage des médias et des politiques est biaisé. Notre intention est de nous adresser directement à l’ensemble des citoyens et, sur des points spécifiques, à ceux qui ont à les connaître par leur profession.

Le jour où mes parents ont divorcé
Le jour où mes parents ont divorcé
I-Moyenne-16760-pma-gpa-la-controverse-juridique-apres-le-mariage-pour-tous-l-enfant-pour-tous.net[1]
PMA, GPA – La controverse juridique
Divorce
Divorce

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire :