Home Revue de presse Chirac, grande carcasse, grand déshonneur

Chirac, grande carcasse, grand déshonneur

0
Chirac, grande carcasse, grand déshonneur

Un article sur Chirac, que l’on croirait conçu pour tous les nostalgiques d’une « classe » de présidents encore dignes, corrects, ayant « de la gueule », appartenant à une illusoire époque où la France aurait été bien représentée… Si si… Il y en a qui pensent ainsi…

Lu pour vous sans « Convergences nationales » :

Chirac ?… Remember ! CASH !

jacques-chirac-72
Oui m’sieur ! M’sieur Chirac, c’est un monsieur ! Où va t’on…

Encore aujourd’hui, nous subissons les conséquences de ses méfaits : premier ministre (1974 à 1976) = Loi Veil légalisant l’avortement, soit 200.000 petits êtres tués, chaque année — Regroupement familial (aidé par son pote Giscard), d’où ghettos communautaires, puis des zones de non-droit — 1986 : la cohabitation permet à Mitterrand de se refaire une santé avant sa réélection de 1988. Président de la République en 1995, il recule face à la rue et enterre le plan d’alignement des retraites du public sur le privé, dérobade accentuant les inégalités et compromettant gravement l’avenir !

jacques-chirac-80-ans-classe-8
Vous pensez que des hommes comme Saint Louis avaient une telle conception de la politique vous ? Nous avons eu un épicurien à la tête du pays !

Suspension du service national qui était un outil d’intégration remarquable — 1997: dissolution de l’Assemblée nationale, offrant ainsi Matignon au PS soit 5 années de lois funestes : IVG de 10 à 12 semaines, le PACS, les 35 heures, la CMU, l’AME, la SRU — Adoption du quinquennat présidentiel, clé de voûte de la Véme, qui freine, également, toute initiative de réforme — Arroseur arrosé, il profite, en 2002, de la cohabitation Mandat marqué par le « principe de précaution », qui décourage la recherche et l’innovation……..

Triste bilan, en attente d’être jugé par l’Histoire !


La rédaction ne résiste pas à vous faire partager une histoire drôle, trouvée dans le même journal :

  • Comptabilité corse ; à la douane, un Corse est arrêté : « Avez-vous quelque chose à déclarer ? » – « Non, rien » – « Et dans le coffre ? » – « Uniquement des calculettes » – « Des calculettes dans un coffre de voiture, quelle idée Vous en avez beaucoup ? » – « Quatre » – « Ouvrez, je veux voir çà » – Le Corse ouvre : dans le coffre, 1 revolver, 1 fusil de chasse, 1 pistolet mitrailleur et 1 lance-roquettes.Le douanier « Et vous appelez çà des calculettes ? »« Oui, c’est avec çà que je règle mes comptes !! ».

—————————————————————————————————

Anne Harchi,

Convergances Nationales, n°77, juin 2016, p. 4.

Écrire à :

Convergences nationales

59 avenue Chailley

85100 Les Sables d’Olonne

Quel rapport avec l’article ci-dessus ? Il fut une époque où on luttait en plaine lumière pour le Bien Commun de la tribu, de la communauté, pour la gloire. Comparez ces héros à un Chirac qui combat dans l’ombre, parjure, pour ses intérêts personnels et concluez. Ces Mycènes barbares étaient bien plus civilisés dans leurs « culottes » d’aciers, que nos tarés de présidents dans leurs complets de sépulcres blanchis…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]