Journée vendéenne à la mémoire de Constant de Suzannet – Samedi 25 juin 2016

Organisée par l’association Vendée Militaire.

10h00 : Maisdon-sur-Sèvre : visite de l’église dans laquelle repose Constant de Suzannet.
10h45 : La Haute-Rivière : Accueil par Ségolène Diamant-Berger qui évoquera l’histoire du domaine et de sa famille.

Visite au premier monument funéraire de Constant de Suzannet. Inauguration d’une plaque commémorative sur la maison où il mourut. Évocation par le président de la Vendée Militaire. Apériti servi sur les pelouses.

12h15: Déjeuner à l’auberge du Grand Cerf (8, avenue de la Vendée à Aigrefeuille).

15h00 : Saint-Georges-de-Montaigu : La Gestière : évocation de la famille de Suzannet, par Anne-Catherine de Suzannet.

16h00: Chavagnes-en-Paillers : Château de La Chardière. Accueil par Madame la comtesse de Suzannet. Inauguration d’une plaque commémorative à la mémoire de Constant de Suzannet.

16h30: Veillée vendéenne animée par Dominique Lambert de La Douasnerie sur le thème : Constant de Suzannet et les guerres de Vendée. Puis intervention d’Anne-Catherine de Suzannet.

18h00 : Rafraichissements et fin de la manifestation.

Réservations et inscriptions (repas : 25 € par personne) auprès de Vendée Militaire, 2 avenue de la Gare, 49123 Ingrandes-sur-Loire. Tél : 02 41 39 25 36 ou 06 61 14 09 70. Courriel : [email protected]. Chèque à l’ordre de Vendée Militaire.

Créée à la fin de l’année 1975 par Dominique Lambert de La Douasnerie, l’association Vendée Militaire s’est donnée plusieurs buts :

– Sauver de l’oubli et de l’indifférence le souvenir des Guerres de Vendée et de la Chouannerie
– Sauvegarder le patrimoine spirituel, écrit, architectural des Guerres de l’Ouest
– Organiser des cérémonies commémoratives aux sites, aux champs de bataille et aux lieux de la   mémoire de la Vendée Militaire et de la Chouannerie.
– Organiser des Veillées vendéennes (déjà près de 200 à ce jour) et des promenades de découvertes dans les localités des pays vendéens et chouans, mais aussi hors de France
– Rassembler au sein d’un cercle les descendants (et apparentés) des soldats vendéens et chouans et des victimes de la Révolution dans l’Ouest.

Laisser un commentaire