[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Le 15 décembre dernier, à Arezzo, est mort, à 96 ans Licio Gelli, homme d’influence et de secret qui marqua fortement la vie politique italienne de la seconde moitié du XXe siècle. Nos anciens lecteurs savent de qui il s’agit mais il nous semble utile pour les plus jeunes, de tracer un résumé d’une vie d’influence peu commune liée à la Maçonnerie et aux services américains.

Né en 1919, il partit encore jeune – il était militant fasciste – pour combattre le communisme auprès des franquistes en Espagne. Revenu en Italie, voyant comment tournaient les événements durant la Seconde Guerre mondiale, il entra dans la résistance communiste avant la capitulation de son pays. Plus tard, il adhéra au MSI et entretint des relations avec des partis, des hommes d’affaires et groupes de pression de multiples couleurs politiques. Il sortit de l’ombre en 1981, quand les carabiniers qui enquêtaient sur le krach d’une banque impliquée dans les affaires mafieuses et celles du Vatican, découvrirent, dans la villa de Gelli, une liste de 962 noms d’affiliés à la loge maçonnique Propaganda 2 dont il était le Vénérable…

Pour recevoir l’intégralité des articles :

[button color= »juicy_pink » size= »large » type= » » target= »_blank » link= »http://www.lectures-francaises.info/sabonner »]Souscrivez à un abonnement à Lectures Françaises ![/button]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][/vc_column][/vc_row]

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire