Home Revue de presse LA FIN DE L’ESPÈCE HUMAINE ?

LA FIN DE L’ESPÈCE HUMAINE ?

0
LA FIN DE L’ESPÈCE HUMAINE ?

Lu pour vous dans CATHOLICA :

LA FIN DE L’ESPÈCE HUMAINE ?

On ne sait s’il faut admirer la grandeur de l’intelligence humaine ou en souligner la misère. (…)

Genome_(french)

J.-P. Dickès jette un bon éclairage technique sur les manipulations d’embryons, le clonage, la fécondation in vitro et les différentes formes de gestation pour autrui. (…) Certes, la nature est prodigue, et les modes de reproduction varient notablement d’un règne ou d’un embranchement à l’autre (…). Le mot de « parent » n’en reste pas moins riche d’une signification qui dépasse ce que la biologie peut atteindre. Il nous renvoie au mystère de notre petite enfance, de notre apparition sur la Terre, de notre origine. (…)

Saint Thomas a consacré quelques pages parmi ses plus belles à la paternité, relation et principe, attribuée au Père qui engendre le Fils au sein de la Trinité, attribuée analogiquement au Dieu Trine qui engendre la créature et en qui Il laisse des similitudes de vestige, d’image, de grâce et de gloire (cf. la q33 a3), similitudes que c’est la joie de l’âme attentive de rechercher et de reconnaître. Or c’est peu dire que la pratique courante de la biologie ne s’attache guère aux vestiges et n’entretient pas le respect dû à la vie ; elle la réduit à des processus chimiques qui ne l’épuisent pas. On expérimente déjà couramment sur des animaux. (…) Les tentatives de clonage humain reproductif sont encore interdites et réprimées, mais l’expérience constante force à prédire que cet interdit ne tiendra pas face à la pression des laboratoires et des universités recourant à l’alibi facile de bénéfices thérapeutiques supposés. (…)

 A quoi ressemblera l’avenir ? Les transhumains ne courent pas encore les rues, mais la fécondation in vitro est pratique quotidienne, la quasi totalité des enfants dits anormaux sont « dépistés » (…) Le législateur, complètement dépassé, se contente d’entériner avec quelque retard des pratiques dont il a perdu le contrôle, avec l’encouragement de comités d’éthique servant surtout à faire accepter l’inacceptable. L’honnête homme et son bon sens peuvent se sentir humainement désemparés. (…)

dna-24559_960_720C’est un programme qu’avait déjà décrit saint Augustin (De Civ. Dei, XXII.24) : « (…) L’homme n’a pas été créé courbé vers la terre, comme les animaux sans raison ; mais sa stature droite et élevée l’avertit de porter ses pensées et ses désirs vers le ciel.  »

JACQUES HENRY

Catholica, N°131, PRINTEMPS 2016, Paradoxes de la liberté, p.129.

CATHOLICA

Dans le même thème, cliquez sur l’image :

Commander le livre sur chire.fr
Commander le livre sur chire.fr
Commander le livre sur chire.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire : 

[sibwp_form id=1]