Biographie de Henry Coston

Tout Henry Coston

Sa vie

Henry COSTON est né à Paris, le 20 décembre 1910, issu d’une famille auvergnate.

Après avoir effectué ses études au collège de Villeneuve-sur-Lot, il milita très tôt dans les mouvements nationalistes (à seize ans il était secrétaire de la section d’Action Française de Villeneuve-sur-Lot) et collabora dès 1927 à divers organes de la presse nationale : L’Express du Midi, Le Paysan du Sud-Ouest, Le Petit Oranais, Le Porc-Epic, Le Siècle Nouveau, Paris-Soir. En 1930, il ressuscita La Libre Parole (qui avait été fondée en 1892 par Édouard Drumont, disparue en 1924, fut reprise en 1928 par Jacques Ploncard, pour de nouveau suspendre sa parution en 1929) dont il dirigea la publication jusqu’en 1939. En 1936-1937, il en fit paraître une édition algérienne sous le titre La Libre Parole Nord-Africaine. A cette même époque, il fut candidat aux élections législatives à Alger.

Entre temps paraissaient ses premiers livres : Les Francs-Maçons célèbres, Les Mystères de la Franc-Maçonnerie, etc.

Dès 1940, il prit parti pour la politique du maréchal Pétain et fut à ce titre décoré de la Francisque. Pendant la guerre, il poursuivit ses activités de journaliste à La France au Travail et au Bulletin d’Information en particulier. Comme des centaines d’autres écrivains journalistes pétainistes, il fut « épuré» et connut (avec Henri Béraud, Bernard Fay, Claude Jeantet, Stéphane Lauzanne, Jacques Benoist-Méchin, Robert de Beauplan, notamment) les rigueurs du bagne de l’île de Ré, où furent déportés des centaines de maréchalistes (C’est dans ces pénibles circonstances qu’il fit la connaissance de celui qui allait devenir un de ses plus fidèles amis, et quelques années plus tard un de ses plus précieux collaborateurs : Jacques Bordiot. Ils étaient tous les deux enchaînés ensemble lorsqu’ils furent transférés, en 1947, de Paris à Saint-Martin-de-Ré).

Après sa libération, âgé de quarante ans, «il repartit de zéro» (toutes ses archives et sa documentation avaient été saisies, confisquées ou détruites dans son appartement). En 1952, il reprit ses activités de journaliste à L’Écho de la Presse (fondé en 1945 par Noël Jacquemart). La même année parut un livre de très grande qualité : L’A.B.C. du journalisme qui fut réédité ensuite à trois reprises sous le titre: Le journalisme en trente leçons (écrit par Henry et Gilberte Coston). En 1952, sa femme et lui fondèrent La Librairie Française, en 1954, le Club National des Lecteurs et en 1957, Lectures Françaises (avec Pierre-Antoine Cousteau et Michel de Mauny), la revue de la politique française qu’il céda à Jean Auguy en 1977.

Dans le même temps, il accomplit une tâche surhumaine d’archiviste, de documentaliste et d’écrivain, ce qui lui permettra de publier plus de trente ouvrages sur les puissances d’argent, les groupes politiques, les forces occultes qui asservissent le monde, parmi lesquels il faut tout particulièrement souligner le remarquable Dictionnaire de la politique française, La République du Grand Orient, Onze ans de malheur, La Fortune anonyme et vagabonde, Le Veau d’or est toujours debout et Les Financiers qui mènent le monde (réédité en 1989).

PRINCIPALES ŒUVRES:

— Dictionnaire de la politique française (4 tomes parus aux Publications Henry Coston, cédés aux Nouvelles Presses du Centre, puis à la suite d’une procédure Henry Coston a repris des droits. De ce fait il a édité un tome 5 en 2000, précisant « Édition de l’an 2000 » mais ce tome est d’une valeur bien inférieure (par exemple : reproduction de 151 pages de couvertures de vieux journaux souvent d’assez faible intérêt).

   Tome 1Tome 2 ; Tome 3 (épuisé) ; Tome 4 (épuisé); Tome 5

Publications Henry Coston :

La Haute Banque et les trusts (1958).
Partis, journaux et hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui (1960, rééditions 1986 et 1990).
Le retour des «200 Familles» (1960, réédité en 1986) épuisé.
L’Europe des Banquiers (1963) épuisé.
— La Haute Finance et les révolutions (en collaboration, 1963, réédité en 1987 et 1995).
— Le livre noir de l’épuration (1964, réédité en 1987, 1994 et 1995).
— La France à l’encan (1965).
— Dictionnaire des pseudonymes (3 vol., 1965, 1969, 1980, plusieurs réimpressions) épuisé.
— Onze ans de malheur, 1958-1969 (1970) épuisé.
— Les causes cachées de la Seconde Guerre mondiale (en collaboration, 1975, réédité en 1991) épuisé.
— Les «200 Familles» au pouvoir (1977).
— La conjuration des Illuminés (1979, réédité en 1991).
— La fortune anonyme et vagabonde (1984).
— Nouveau dictionnaire des pseudonymes (1985).
— Ce qu’il faut savoir quand on publie un livre (1985) épuisé.
— Le veau d’or est toujours debout (1986).
— Les Financiers qui mènent le monde (nouvelle édition revue, corrigée et augmentée, illustrée par Chard, 18e et 19e tirages en 1989 et 1990).
— Introduction à la réédition du Procès de Louis XVI et de Marie-Antoinette (1981, réimprimé en 1987).
— La guerre de cent ans des sociétés secrètes (1993).
— La «trahison» de Vichy, 1940 (1993, réédité en 1995).
— Le traquenard européen de Jean Monnet (1993).
— L’Argent et la Politique (1994).
— «Tous pourris !» (1995).

Retrouver les Publications Henry Coston sur Chiré.fr

La Librairie Française:

— La République du Grand Orient. Un Etat dans l’Etat : La Franc-Maçonnerie (1964, réédité en 1976, réimprimé en 1982 et 1991) épuisé.
— Les technocrates et la synarchie (1962, réédité en 1977, réimprimé en 1988) épuisé.

Éditions Alain Moreau:

— Dictionnaire des dynasties bourgeoises et du monde des affaires (1975) épuisé.

Éditions Faits et Documents:

— Encyclopédie des pseudonymes. En collaboration avec Emmanuel Ratier (1995).

Titres parus sous divers pseudonymes:

* L’Archiviste Jérôme:

— L’ordre de la Francisque (Lectures Françaises 1974, réimprimé par Publications Henry Coston, 1987 et 1995).
— Dictionnaire des changements de noms (2 vol. Publications Henry Coston, 1957 et 1979, réédités plusieurs fois).

* Saint-Pastour:

— La Franc-Maçonnerie au parlement (Publications Henry Coston, 1970).
— Les Francs-Maçons dans la République (Publications Henry Coston, 1991).

* Georges Virebeau:

— Les mystères des Francs-Maçons (Publications Henry Coston, 1958, réimprimé en 1987 et 1994).
— Prélats et Francs-Maçons (Publications Henry Coston, 1978, réédité en 1993).
— Les papes et la Franc-Maçonnerie (Publications Henry Coston, 1978).
— … Mais qui gouverne l’Amérique? (Publications Henry Coston, 1991, réédité en 1995).

* Georges Virebeau et collaborateurs :

— Infiltrations ennemies dans l’Église (Publications Henry Coston, 1970, réimprimé en 1990).
— Les trafiquants de la misère paysanne (Publications Henry Coston, 1990).
— Une nouvelle synarchie internationale : la Trilatérale (Publications Henry Coston, 1990).
— Les trusts étranglent le petit commerce (Publications Henry Coston, 1993).
— Le fric est à gauche (Publications Henry Coston, 1991).
— Le monde secret de Bilderberg (Publications Henry Coston, 1990).
Ceux qui tirent les ficelles de la politique et de l’économie mondiales (Publications Henry Coston, 1992).

* Avec Albert Simonin:

— Le bourrage de crâne (Bulletin d’Information, 1943) épuisé.

Tout Henry Coston

Laisser un commentaire