Le thème de l’islam submerge les salles de rédaction de l’ensemble des media. Mais très souvent l’ « approche » qui en est faite reste insuffisante, voire tronquée et non conforme à la réalité.

Nous avons au printemps publié une série de trois articles de notre ami Claude Beauléon qui ont été particulièrement appréciés par nos lecteurs si nous en jugeons par les messages de remerciement reçus.

Par ailleurs, les livres sur cette question sont pléthore et il nous paraît évident qu’il est assez difficile d’effectuer un choix judicieux pour retenir ce qui est utile et nécessaire pour vraiment avoir une connaissance claire, complète et non édulcorée de cette « religion ».

Dans ce but les Editions D.M.M. viennent de réimprimer un excellent ouvrage de l’abbé Guy Pagès, Interroger l’Islam.

1235 questions à poser aux musulmans.

Nous avons précédemment parlé de l’abbé Pagès, prêtre catholique qui a accompli son ministère, pendant plusieurs années dans la République islami-que de Djibouti. Confronté aux populations musulmanes, il connaît très bien la question, et on peut dire qu’il en est devenu un spécialiste.

Commander le livre sur chire.fr

Pour la nouvelle édition de son livre, Joseph Fadelle (Irakien de famille musulmane, qui a publié le récit de sa conversion au christianisme dans un livre bien connu, Le Prix à payer) lui a bien volontiers offert une préface, dans laquelle nous pouvons lire :

Je me réjouis de l’existence et de la réédition de ce remarquable outil offert à l’humanité livrée au danger de l’Islam. Avec le père Guy Pagès, je convoque l’humanité au tribunal de sa conscience et la somme de dire la vérité au sujet de l’islam.

Le n° 300 (20 avril 2015) de Correspondance européenne (39 avenue des Champs Elysées, 75008 Paris) en résume ainsi le contenu :

Ce livre se veut un manuel à l’usage de tous, pour connaître les contradictions et arguties, mensonges et calomnies véhiculées par l’islam et lui servant de justification, en sorte qu’à sa lecture il devient très facile de le démontrer (…) il contribuera certainement à ouvrir les yeux aux hommes de bonne volonté pour que leurs cœurs ainsi libérés puissent entendre la Vérité.

Laisser un commentaire