Le dimanche 7 juin dernier, s’est tenue, à l’initiative du Cercle des Chats Bottés [1. Chez Jacques Soulis, 5 La Pierrière, 86230 Usseau. Tél.: 06 03 27 37 11], association poitevine qui avait déjà organisé dans notre région une conférence de Béatrice Bourges au sujet de la « théorie du genre » le 16 octobre 2014 (voir notre n° 691), la première édition des Rencontres Charles Martel, au Château Couvert à Jaunay-Clan (à proximité de Poitiers). Notre librairie DPF, invitée par M. Jacques Soulis, l’organisateur de cette manifestation, a pu y présenter un large choix de livres.

Le matin, l’assemblée put entendre les con-férences et allocutions, présentées par Pierre Cassen (Riposte laïque), de Richard Roudier (Réseau Identités) : Présence de l’islam dans le sud de la France ; Pierre Vial (Terre et Peuple) : Le personnage de Charles Martel et la bataille de 732 ; Hugues Bouchu (Ligue francilienne) : La dimension politique de la bataille de Poitiers. Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, avant de conclure cette matinée en évoquant l’actualité du combat de Charles Martel, rappela et salua, et nous l’en remercions ici, le combat du livre de « Chiré » depuis près de 50 ans.

Le déjeuner fut suivi des interventions de Christine Tasin (Résistance républicai­ne) : L’absence de Charles Martel dans les programmes d’histoire ; Julien et Laure-Line (jeunes identitaires poitevins), Paul-Marie Coûteaux (ancien député européen et écrivain) : La haine de soi. Il dénonça le scandale du mémorial de Moussais-La-Bataille où l’image de Charles Martel est plus qu’écornée au profit d’une vision pacifique de l’islam conquérant. Joseph Fadelle, converti de l’islam au christianisme (auteur du Prix à payer, voir notre catalogue), montra aux participants le vrai visage du Coran et l’importance de le connaître pour ne pas manquer d’arguments face à l’islam. Enfin, Carl Lang, président du Parti de la France, conclut en appelant à une mobilisation de toutes les forces authentiquement nationales pour la défense de notre pays.

Si nous ne nions pas l’intérêt des conférences de cette journée, nous restons cependant réservés sur l’atmosphère générale de cette manifestation, malheureusement très laïciste, encore distante du combat contrerévolutionnaire mené par « Chiré » et de la France chrétienne défendue par Charles Martel, « marteau de Dieu » (la journée a été clôturée par le chant de la Marseillaise !) : « En nom Dieu, disait Jeanne d’Arc, les gens d’armes batailleront et Dieu donnera la victoire ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Abonnez-vous gratuitement à notre lettre d’information, en remplissant le formulaire :